Gazette historique
Cavalerie- HCMR - HCR

 


LA GARDE ROYALE BRITANNIQUE 1 - HCMR - HCR

juncta in uno septem

La garde royale britannique est composée d’un régiment de cavalerie et de cinq régiments d’infanterie. L’unité de tradition de l’artillerie, le King's Troop Royal Horse Artillery ne fait pas partie de la garde. La garde est une unité de parade et opérationnelle faisant partie intégrante de l’armée britannique.


LA CAVALERIE

Le régiment de cavalerie de la garde est composé des Blues and Royals et des Life Guards et forment les Horses Guards de la Household cavalry depuis 1992. Le régiment est divisé en deux entités, le household cavalry regiment (HCR) unité opérationnelle de reconnaissance sur blindés et le  household cavalry mounted regiment (HCMR) unité de parade à cheval.



Les Blues and Royals ont été créés en 1969 à partir du régiment « The Royal Horse Guards » surnommé les bleus (The Blues) et du régiment des Dragons royaux (The Royal Dragoons dit « The Royals » ou first Dragons). La devise du régiment : « Honni soit qui mal y pense » (en français) était la devise des Royal Horse Guards. La date Anniversaire du régiment est le 18 juin en mémoire de la bataille de Waterloo.

Les Life Guards remontent à 1658 (His Majesty's Own Troop of Horse Guards), littéralement les "Gardes du corps à cheval", à l'origine un groupe de 80 royalistes qui avait suivi le roi Charles II en exil après la défaite de Worcester en 1652. L’appellation actuelle date de 1928, le 1er et le 2ème Régiment de Life Guards (créés en 1788) ayant été amalgamés en 1922.



HOUSEHOLD CAVALRY MOUNTED REGIMENT (HCMR)

Le régiment de cavalerie monté a été réorganisé en 1946, car durant la seconde guerre mondiale toutes les unités ont été mécanisées. Le régiment est composé d’un escadron de Blues and Royals et d’un escadron de Life Guards auxquels il faut ajouter l’escadron hors rang (état-major) et une équipe de dressage. Chaque escadron est composé de 2 divisions comprenant chacune 1 officier et 24 cavaliers.

 

Le régiment possède également deux formations musicales, une pour les Blues and Royals et une pour les Life guards, composée chacune d’environ 35 musiciens. Ils jouent à pied ou à cheval en fonction des missions.
Lors des grandes cérémonies présidées par la reine, comme le trooping the colors, ils forment une seule fanfare appelée massed band of the Household Cavalry. Dans ce cas ils revêtent la livrée royale portant le monogramme de la souveraine.

L’ensemble de la Household Cavalry Mounted Regiment atteint un effectif de 250 chevaux.


HOUSEHOLD CAVALRY REGIMENT (HCR)

Le régiment de cavalerie est la deuxième entité de la Household Cavalry. Il s’agit d’un régiment  opérationnel de l’armée britannique, blindé de reconnaissance. Il compte 4 escadrons et se trouve basé à Windsor. Il dépend de la 16 Air Assault Brigade. Ce régiment est équipé de blindés légers comme le FV107 Scimitar ainsi que des véhicules du type panther ou  Jackal.

 
L’Infanterie de la garde Royale Britannique



LA GARDE ROYALE BRITANNIQUE – L’INFANTERIE

 

Nijmegen

a garde royale britanique

Les GRENADIERS GUARDS sont issus du Régiment de Lord Wentworth, levé en 1656, chargé de la garde rapprochée du roi Charles II alors en exil en Belgique. L’appellation actuelle date de 1877. C’est le premier régiment des gardes. Il est composé aujourd’hui d’un bataillon formé de 3 compagnies comprenant un peloton anti-char, de mortiers, de reconnaissance et de snippers.


Le régiment comprend en plus une compagnie (Nijmegen) représentant le 2ème bataillon, disparu avec la réforme de 1992. Cette compagnie porte la tenue traditionnelle composée d’un bonnet d’ours noir à plumet blanc à gauche, tunique rouge avec les  boutons à espaces réguliers (car 1er régiment à pieds), pantalon noir bordé d’un liseré rouge. Le col est orné d’une grenad
e.

 

 

 

 

COLDSTREAM GUARDScoldstream guardsLes COLDSTREAM GUARDS, gardes anglais créés en 1661, sont issus du régiment levé par le général George Monck en 1659 dans la ville de Coldstream, à la frontière de l’Angleterre et de l’Ecosse. L’appellation actuelle date de 1855. C’est le deuxième régiment des gardes.

 

Le 1er bataillon forme une unité d’infanterie légère forte de 600 hommes. Une 7ème compagnie, forte d’une centaine d’hommes, garde les traditions du 2ème bataillon disparu en 1992 et porte l’uniforme de tradition composé d’un bonnet d’ours noir à plumet rouge à droite, tunique rouge avec les  boutons par 2 (car 2ème régiment à pieds), pantalon noir bordé d’un liseré rouge. Le col est orné d’une étoile argent ou figure au centre le drapeau anglais et non britannique.

Les SCOTS GUARDS, gardes écossais, sont issus du régiment Royal du Marquis d’Argyll levé en 1642. L’appellation actuelle date de 1877. C’est le troisième régiment des gardes. Il est composé aujourd’hui d’un bataillon formé de 3 compagnies comprenant un peloton anti-char, de mortiers, de reconnaissance et de snippers. Le régiment comprend en plus une compagnie (F) représentant le 2ème bataillon, disparu avec la réforme de 1992. Cette compagnie porte la tenue traditionnelle composé d’un bonnet d’ours noir sans plumet, tunique rouge avec les  boutons par 3 (car 3ème régiment à pieds), pantalon noir bordé d’un liseré rouge. Le col est orné d’un chardon entouré d’une couronne de feuillage.

Les IRISH GUARDS, gardes irlandais, sont créés en 1900 en récompense de la bravoure des Irlandais pendant la deuxième guerre des Boers en Afrique du Sud (du 9 octobre 1899 au 1er juin 1902). C’est le quatrième régiment des gardes. Il est composé d’un bataillon de  5 compagnies. 
Il n’a pas de compagnie d’honneur reprenant les traditions du 2ème bataillon. L’uniforme de parade est composé d’un bonnet d’ours noir à plumet bleu à droite, tunique rouge avec les  boutons par 4 (car 4ème régiment à pieds), pantalon noir bordé d’un liseré rouge. Le col est orné d’un trèfle argent.



Les WELSH GUARDS ont été créés en 1915. Le décret de création des Welsh guards est signé le 26 février 1915 et le 1er mars le nouveau régiment monte pour la première fois la garde à Buckingham Palace avant d’être envoyé en France deux semaines après. C’est le cinquième régiment des gardes.

Composé à l’identique du précédent, le régiment n’a pas de compagnie d’honneur spécifique. L’uniforme de parade est composé d’un bonnet d’ours noir à plumet vert et blanc à gauche, tunique rouge avec les  boutons par 5 (car 5ème régiment à pieds), pantalon noir bordé d’un liseré rouge. Le col est orné d’un poireau argent.


LES MUSIQUES DE L’INFANTERIE

Chaque régiment possède une musique dont les effectifs varient entre 40 et 50 musiciens par formation. Les musiciens portent la même tenue que leur régiment d’appartenance avec en plus les « nids d’hirondelle » sur les épaules. Les tambours ont conservés l’uniforme traditionnel en service depuis le 17ème siècle. Les tambours majors portent une tenue spécifique (livrée royale) pour le service en présence du souverain lorsque toutes les musiques sont rassemblées ensemble (massed bands) et une tenue pour le service ordinaire. Les musiques peuvent interpréter  en plus des marches militaires de tous les pays, des morceaux   classiques, du jazz ou autres.